Consulté sur la création d’une centrale interjurassienne où seraient dirigés les ressortissant-e-s du Jura bernois qui appellent le numéro 144, le CJB juge le projet insatisfaisant. Il se prononce en faveur d’un projet bilingue, si possible dans une centrale commune au Jura, à Bienne et au Jura bernois.